De la vision à la manifestation : alignée

Il y a l’histoire des Herbes Vives.

Et puis il y a la mienne, celle de mes lignées, de mon arrière grand-mère Gabrielle, guérisseuse, avec des vies anciennes que les voyages aux tambours m’ont permis de voir, d’intégrer, de tisser avec une vie déjà bien tracée : de mère, de femme, d’épouse, de fille, de dirigeante, de coach, de citoyenne française alors que ma nature et culture natives sont profondément différentes.

Je suis du clan des Rêveuses aux mains cuivrées.

severine perron_les herbes vives.JPG

L’âme agit avec un autre langage.

Manifester, un apprentissage, parfois contre nature.

Mes études et premiers métiers dans la prospective et stratégie puis l’accompagnement de dirigeant-es m’ont poussées hors de ma nature, ma dimension de gardienne de vision était partiellement déployée.

A la tête de ma première entreprise, avec une communauté de 50 change makers et public speakers, et jeune maman, j’ai appris peu à peu à agir par raison et moins m’écouter.

Jusqu’un jour, arriver au point de rupture et non retour.

Après un voyage avec mes filles à cheval en Islande, j’ai pris conscience d’avoir perdu le contact avec moi-même, mes rêves et ma vie sauvage. J’avais perdu la foi en ce pourquoi je voulais changer le monde, au service des leaders et entreprises. Malgré un blog intimiste devenu ma bulle d’oxygène, partageant mon chemin spirituel aux entrepreneurs-dirigeants, cette entre-prise à la croissance trop rapide, au coeur de l’humain et d’une société plus responsable, m’avait pourtant dépassée, je vivais “hors de Soi”, trop loin de la nature et de ma famille - tribu qui a toujours été mon socle. Je m’étais dissociée de mon Ame et nature véritable. J’avais un projet de vie d’un côté et un projet d’entreprise de l’autre.

Ma réussite aux yeux des autres et dans les critères business était devenue contre nature pour mon équilibre personnel et écosystème. Mon corps me l’a bien évidemment rappelé, malgré les voies de spiritualité et guérison que je suivais déjà depuis de nombreuses années.

Ecouter mon coeur n’était plus une alternative, mais un choix de vie.

Nous ne pouvons être ce que nous ne voyons pas.

De cette expérience, j’ai créer de l’espace et du temps pour l’assimiler, la comprendre et en tirer les fruits. Reprendre aux racines mon histoire et en rêves mon à-venir.

En parallèle, mon chemin de guérison se faisait plus profond et vaste, ma nature prenait sa place au Coeur de la vie, j’allais plus loin pour enfin voir ses autres parties de Soi, que je ne voyais pas (ou ne voulais pas voir) jusque lors. Réparer mes blessures, révéler ces autres dimensions et tisser un rêve nouveau, plus respectueux de ma nature et de la nature, plus holistique, complètement en lien avec qui je suis, ma tribu et en harmonie avec le vivant, et en lien étroit avec les changements sociaux que je captais déjà. Je pouvais de nouveau servir, pour un monde plus juste et plus relié, là où je me sentais à ma place, juste place.

Créer un rêve nouveau

Les voyages auprès des communautés traditionnelles, les rites au tambour et rituels auprès de chamanes ou guérisseurs m’ont permis de voir et relier les premiers signes et formes de vies anciennes, créer un rêve nouveau, confirmant cet appel du coeur vers les plantes, les cristaux, la vision, la cuisine, l’art, la poésie et la guérison des femmes. Devant moi, la vision d’ensemble, la “big picture” de qui j’étais et pouvais être dans toutes mes dimensions, comment je pouvais servir le monde, faisant ainsi de ma propre résilience, une source d’abondance et d’amour.

Manifester ma vision de gardienne.

J’ai d’abord été pleine d’entrain en mai 2017 portée par cette toute fraiche renaissance pour créer la marque et l’identité, amorcer une première identité visuelle et communication, m’entourant de nouvelles personnes, allant à l’essentiel, écoutant mon coeur. Mais de nouveau, des peurs et des résistances qui revenaient, en lien avec mes blessures et précédentes expériences, jusqu’au moment où j’ai été appelée par la vibration de Laura Vendescoeur, son travail et sa manière d’être en joie et gratitude sur et pour tout ce qu’elle déployait et remontant le fil d’autres femmes expanders auprès desquelles elle puisait une profonde inspiration. Je me suis dit “c’est possible d’être, sans se cacher dans sa nature, sans créer un discours factice, et incarner sa voie, parler avec son langage et la poésie”.

Notre temps précieux en l’été 2018 m’a permis d’entrevoir une autre manière de créer, de communiquer, d’être en lien avec sa communauté, sincère et juste, intuitive et profonde, mettant l’être au coeur de tout, et surtout de créer un tout nouvel univers visuel et une collection de photos dans lesquels je pouvais me projeter et toucher le coeur pour aller vers ce que mon Ame désirait profondément.

Créer et co-créer dans l’abondance et la joie

A l’automne, après une expérience personnelle initiatique qui m’a profondément marquée dans ma voie de guérison et celle que je commençais à porter vers les autres, j’ai décidé de laisser totalement ma précédente activité dans l’accompagnement en entreprise, même dans sa dimension chamanique, et de ne garder que l’essentiel : éclairer et rêver le monde de demain, en conférences et écriture, pour me consacrer pleinement aux Herbes Vives et ma voie, même multiple et poétique, d’artiste et femme médecine. Laura créait One Oneness et offrait un espace où les space holders partageaient leur voie et art de guérison. Ce fût l’ultime pas vers cette vision de gardienne.

Ecouter et manifester ses différentes voies d’expression de femme.

Les photos ont été essentielles dans ce pas sage.

Créer un site internet et une ligne de communication poétique et artistique comme une empreinte un-visible et visible, touchant au coeur des femmes qui ont cet appel pour la magie des plantes, trouver écho aux mots et textes sensibles que j’ai tissé avec le coeur, et enfin “me voir” aussi dans cette vibration et couleur.

L’unité. L’unité du vivant.

La photographie comme médecine

En réflection au langage poétique de mon Ame, être et se laisser être, pour être captée par l’Autre, se voir, se révéler pour enfin se déployer.

Voilà ce chemin, ce tracé à la craie que j’ai envie de partager avec vous pendant ce programme de mentorship Aligné.

Aligné

3 mois pour un processus de co-création et d’expansion au delà du champs des possibles.

L’authenticité, l’alignement avec son Etre véritable et la capacité à transcender ses limites en manifestant ce qu’il y a de plus précieux en nous, au service de nos communautés et du monde.

Quelque soit notre titre ou vocation, space holder, healer, thérapeute, artiste, doulas, enseignants de yoga, animatrice de cercles de femmes, c’est avant tout créer avec le coeur et révéler votre voie d’expression au monde, en lien avec le vivant, accoucher de vous-même en permettant à cette vibration essentielle qui vous porte de servir et nourrir le monde.

Dans ce premier article, ce message à vous transmettre avec le coeur : partager mon histoire personnelle au travers Les Herbes Vives dans la dimension d’entrepreneure holistique et d’expander, qui n’est pas une fin en soi mais une manière d’être et de créer dans le monde.

La vie continue

Chacun contribue à sa juste place.

Je vous partage une anedocte qui m’a faite sourire en écho à mon expérience personnelle et pour laquelle j’ai beaucoup de gratitude (y compris celle - l’autre moi-même, qui m’a portée jusque lors), mon chemin spirituel de dirigeante va être porté en témoignage dans un livre sur les nouveaux leaders éclairés qui sortira prochainement auprès d’une grande maison d’édition. Je suis la seule femme à témoigner parmi une vingtaine de leaders et grands dirigeants choisis par l’auteur. Si j’ai la certitude que ce témoignage pourra ouvrir des portes, notamment aux femmes, je sais aussi que mon art de vivre aujourd’hui me et nous nourrit profondément corps et âme, que cette vibration suffit à elle seule pour porter un message d’espoir, d’inspiration pour tout être humain-e, témoignant du vivant, de notre humanité, ouvrant ainsi les coeurs et l’esprit à l’invisible.

Tout est création,

tout est amour, tout est vie.

Gratitude,

Seve